Grossesse

Devenir parents : la maternité

Devenir mère est une étape importante dans la vie d’une femme. La maternité remue plus ou moins brutalement et à des degrés divers. Il est tout à fait normal que des émotions contradictoires vous envahissent : l’enthousiasme peut laisser place à la peur. Mais quand le désir et l’attente d’enfant sont très forts, il peut être utile de chercher à en comprendre la ou les raisons.

Le bébé de la réussite ou de l’identité

Devenir mère ferait de vous une femme accomplie. En revanche, ne pas avoir d’enfant équivaudrait à une grande déception ou même à un échec. La maternité constitue un passage au cours duquel la fille devient mère et acquiert par conséquent un nouveau statut.

Ce passage se réalise plus ou moins bien : il peut être vécu comme un accomplissement, un événement positif qui s’inscrit dans une vie de couple et correspond à un désir partagé. Mais il peut aussi être vécu comme un projet permettant d’obtenir une fonction sociale, de réussir, de se valoriser, de bénéficier d’un support familial et social accru et de prestations familiales ou d’aide sociale.

Dans ce dernier cas de figure, le projet d’enfant n’est pas élaboré pour lui-même mais il vient plutôt combler un manque chez la future mère.

Le bébé de l’amour

Vous aimez votre compagnon et faire un enfant ensemble semble couler de source pour vous. Dans ce cas, le désir d’enfant prend ses racines dans une envie profonde de donner de l’amour et d’avoir une descendance.

C’est un enfant rêvé, imaginaire, qui condense tout à la fois l’idéalisation de l’amour des partenaires, surtout pour le premier enfant, et l’amour imaginaire que chacun porte en lui : l’enfant qu’il/elle a été ou croit avoir été, cet enfant-là restant très actif dans l’inconscient de chaque être humain.

Beaucoup de femmes se demandent si elles sauront aimer leur bébé ou si elles l’aimeront suffisamment, si c’est le bon moment ou la bonne personne. Pour vous, c’est évident, vous êtes arrivée à un stade de votre vie où vous aimez et vous savez être aimée.

Mais faire une place à l’enfant dans son cœur et lui faire une place dans la réalité ne sont pas toujours compatibles. Il vaut mieux être suffisamment disponible, surtout les premiers mois, disposer d’un espace et de ressources suffisantes pour pourvoir à de nouveaux besoins. L’arrivée d’un enfant bouleverse les habitudes et le mode de vie. Il faut aussi veiller à laisser sa place à votre compagnon dans cette nouvelle organisation familiale.

Le bébé réparation, cet autre moi-même

Votre désir d’enfant est très fort et vous savez déjà quelle mère vous serez pour lui : une mère aimante, attentive et surtout différente de celle que vous avez peut-être eue… Nous n’avons pas toutes été aimées comme nous l’aurions voulu dans notre enfance.

Une situation que vous êtes bien résolue à changer grâce à cet enfant qui, lui, vous aimera quoi qu’il arrive. L’enfant à venir nous permettra donc de retrouver notre enfance tout en la changeant complètement.

Mais que se passera-t-il si cet enfant est incapable de remplir le rôle qu’on lui confie ?
C’est en effet une lourde responsabilité qui est confiée à cet enfant dans cette situation précise.

Dans la filiation, chacun.e espère que l’enfant à venir sera mieux que ce qu’on a été soi-même. Et s’il est très courant que chaque parent projette des attentes, consciemment ou non, il est tout de même préférable d’attendre ce bébé avec davantage de sérénité.

En s’interrogeant par exemple, sur ses motivations profondes à faire un enfant et en démêlant celles qui ont avoir avec la relation amoureuse, avec votre enfance…

Devenir parents : la paternité

Accompagner ma partenaire dans sa décision d’interrompre sa grossesse

Décider d’une Interruption Volontaire de Grossesse n’est pas une chose facile. Plusieurs raisons très concrètes peuvent justifier cette décision. Il est important d’en discuter en couple et de prendre en compte l’ensemble des éléments de la situation de votre couple.

Face à cette décision, il est fréquent de rencontrer des sentiments de culpabilité, de peine ou de colère. C’est un moment difficile pendant lequel votre partenaire pourra être psychologiquement fragilisée. Quelle que soit sa décision, elle aura besoin de votre écoute, de votre compréhension et de votre soutien.

Devenir père

La naissance de l’enfant est une étape importante, le fils change de statut pour devenir à son tour père.

Pour que cet enfant soit reconnu comme votre fils, il faut le reconnaitre dans les 5 jours qui suivent sa naissance auprès de la Mairie, au service de l’Etat civil. On dit que la reconnaissance établit la filiation. Si la mère donne son accord, il pourra porter votre nom ou  le nom des deux parents.

Cette démarche peut faire peur et parfois certain pères ne sont pas prêts moralement. Si tel était le cas pour vous, sachez que vous pouvez quand même reconnaitre cet enfant à n’importe quel moment après sa naissance.

Reconnaitre un enfant a aussi des conséquences très importantes pour lui et vous : cette démarche vous engage moralement et juridiquement. Une fois que vous avez reconnu votre enfant, vous devenez titulaire de l’autorité parentale : cela signifie que vous avez des droits sur cet enfant (pouvoir le voir, vous en occuper, suivre sa scolarité, participer à toutes les décisions importantes de sa vie) mais aussi des devoirs vis-à-vis de lui : vous devez lui offrir un lieu où vivre, le nourrir, veiller à sa santé, le protéger de toutes formes de violences.